Pourquoi il faut laisser tomber les bonnes résolutions?

C’est enfin le début de la nouvelle année. Votre liste de « bonnes résolutions » est longue comme un bras et votre motivation en pleine éruption. Vous vous êtes promis moult changements. Sauf que voilà, un mois après le volcan s’est éteint et vous êtes restés vous-même. La déception vous colle comme un vieux chewing gum. Pour finir vous préférez oublier vos bonnes résolutions et vous vautrez dans votre quotidien peu palpitant. Stop. Ne prenez plus de bonnes résolution en fin d’année. Transformer les plutôt en objectifs. Je vous explique pourquoi et comment.

L’homme sans but est un navire sans gouvernail – Carlyle

Les bonnes résolution par définition consiste à prendre, généralement en début d’année, un ou plusieurs engagements envers soi-même dans le but de modifier ses habitudes ou son comportement afin d’améliorer son mode de vie. Seul problème, les bonnes résolutions sont basées sur un système binaire. Soit vous réussissez, soit vous échouez lamentablement. Vous étiez censés évitez les fast food cette année. On n’est pas la fin du mois que vous avez déjà craqué. Échec ! Par contre, en vous fixant des objectifs, vous pouvez évaluer votre progression. Par exemple, votre objectif du mois est de manger plus sainement en faisant vos propre repas équilibrés et en évitant autant que possible les fast food. Après une virée shopping exaltante mais épuisante, vous et vos amies mourrez de faim. Vous craquez finalement sur un délicieux burger sauce poivre au McDonald. Mais c’est la première fois depuis un mois alors qu’avant vous y alliez toutes les semaines sans oublier que tout le mois vous avez réussi à manger équilibrer. La progression est claire et surtout vous déculpabilisez.  

Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d’un pas ferme Saint Augustin

Maintenant que vous avez compris qu’il vaut mieux se fixer des objectifs, il faut savoir comment et quel objectif se fixer. Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser la méthode SMART qui vous permet de déterminer des objectifs Spécifiques, Atteignables, Réalistes et Temporellement définis.   

Spécifiques : il faut que votre ou vos objectifs soit clairement délimités et adaptés à votre capacité, votre savoir-faire et votre personnalité. Par exemple si vous désirez être plus heureux cette année, votre objectif ne peut être « être plus heureux ». Vous devez identifier ce qui pourrait  vous rendre heureux : obtenir une promotion, apprendre la course à pied, perdre du poids, gagner du muscle, propulser votre activité, etc.

Mesurables : vous devez être en mesure d’évaluer si oui ou non vous vous rapprochez de votre objectif. Comme par exemple si vous suivez un régime, en vous pesant ou en surveillant vos mensurations vous pouvez savoir si votre régime fonctionne effectivement. Votre objectif doit donc avoir un indicateur qui vous permet d’évaluer votre progression.

Atteignables : vous devez vous demander si vous êtes en mesure d’atteindre votre objectif avec vos moyens actuels. Si vous n’avez jamais couru un marathon et débutez tout juste la course à pied, vous ne serez pas en mesure de courir le marathon de 20km qui a lieu dans une semaine. Tout objectif demande du temps et de la préparation.  

Réalistes : est-il possible d’insérer votre objectif dans votre emploi du temps actuel ? Vous devez pouvoir dégager du temps libre afin de vous concentrer sur votre objectif. Si vous vous êtes fixer de terminer votre livre dans trois mois, il faudrait dégager au moins une heure par jour pour vous concentrer sur votre ouvrage. Mais si le matin vous partez en courant au boulot, que le soir, épuisé vous rentrez vous coucher directement et le weekend vous dormez pour rattraper le sommeil perdu, il est clair qu’au bout des trois mois le seul résultat que vous obtiendrez sera la frustration. Il faut donc penser à dégager du temps dans votre emploi du temps pour travailler votre objectif.

Temporellement définis : votre objectif doit avoir une date limite.

En gros, si par exemple vous vous êtes fixer comme objectif de perdre du poids en suivant un régime, votre objectif doit ressembler à : mon objectif est de suivre un régime faible en glucides qui couplé à une activité sportive régulière me permettra de perdre 10 kilos d’ici trois mois.

Le bonheur c’est la poursuite d’objectifs réalisables

Helen Fielding

Maintenant que vous avez défini vos objectifs de façon claire, il faut la bonne méthode pour les atteindre et éviter les frustrations. Pour atteindre vos objectifs donc, il faudra entrainer votre autodiscipline car c’est le pilier même de la réalisation de tout projet. Cela est très bien expliqué dans un article sur l’autodiscipline du blog Devenez meilleur que j’apprécie particulièrement. Mon article oublier les bonnes résolutions participe d’ailleurs à l’évènement « votre meilleur astuce pour appliquer vos bonnes résolutions » du blog Devenez meilleur.

Sans autodiscipline donc, la plupart des projets finissent par tomber à l’eau poussés par le manque de motivation et la déception. Si vous débutez la course à pied, vous ne pourrez certainement pas courir un marathon sans un peu d’entrainement. La discipline, c’est pareil. Pour entraîner son autodiscipline, il faudra se baser sur ses cinq piliers que sont : l’acceptation, la volonté, le travail, l’application et la persévérance.

 C’est par la discipline que nous parvenons à nous améliorer

Melki Rish

L’acceptation : c’est accepté sa situation actuelle. Par exemple, vous essayez de monter une affaire depuis un an mais vous n’obtenez aucun résultat. Pourtant vous vous tuez à la tâche tous les jours. C’est que votre méthode n’est pas bonne et qu’il faudra trouver une solution. Mais tant que vous n’accepterai pas cela, vous vivrez dans le déni que tout va bien et que vous savez ce que vous faites. Ce qui n’aidera en rien si ce n’est que drainer la frustration à votre porte.

La volonté : entrainer sa volonté demande d’avoir le contrôle de soi. Dans la société d’aujourd’hui où les distractions sont omniprésentes, notre volonté est soumise à rude épreuve. Votre objectif de la semaine et d’éviter les fast-food mais sur le chemin entre votre boulot et chez vous il y a une quinzaine d’enseignes clignotantes qui vous font de l’œil. Difficile de résister et pourtant. Vous devez vous demandez si vous en avez réellement besoin ou si vous êtes attirés seulement à force d’habitude et de gourmandise. Il faut également veiller à s’entrainer à petites doses. Supprimer toutes vos distractions du jour au lendemain ne vous aidera pas. Faites plutôt des pauses de plus en plus longues dans vos distractions pour consacrer ce temps à vous concentrer sur vos objectifs.

Le travail : Ne remettez surtout pas à demain quand vous pouvez le faire maintenant. Il vaut mieux travailler dure pendant une demie heure que de prétendre travailler pendant deux heures.

L’application : il ne doit pas se passer un jour sans que vous ne travaillez sur vos objectifs. Si vous ne travaillez pas vos objectifs de façon régulière vous ne progresserez pas.

La persévérance : on n’a tous vu au moins une fois dans un film, ce héros qui malgré que la situation soit désespérée et que le méchant fasse trois fois sa taille, il n’abandonne pas et réussi glorieusement à terrasser la géant pas beau grâce à une scénario bien écrit. Considérez ici que votre vie est un film et que vous en êtes le réalisateur. C’est à vous d’écrire l’histoire et de faire en sorte que le héros, vous, réussisse à mettre le méchant KO. Sauf qu’ici, vous êtes aussi dans le rôle du méchant pas beau.

Notre ennemi est au-dedans de nous Dalaï Lama

Pour finir, atteindre ses objectifs exige de la patience. Il ne sert à rien de se ruer comme un taureau pour obtenir le plus vite possible des résultats. Il ne s’agit pas d’une compétition encore moins d’une course. Ça se passe entre vous et vous seul. Alors profiter du voyage et vivez chaque instant de votre parcours. La victoire au bout du chemin n’en sera que plus savoureuse.

La hâte est la mère de l’échec

Hérodote

Oublier donc les bonnes résolutions et fixer vous des objectifs SMART. Avec de l’autodiscipline et de la patiente vous réaliserez sans aucun doute vos projets et deviendrez votre meilleur version de vous-même.

La victoire sur soi est la plus grande des victoires

Platon

Catégories :Articles

Tagué:

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s